D.A.V.E. : Digital Art Vanishing Ecosystem

Versant création du programme PAMAL, le projet collaboratif D.A.V.E. (Digital Art Vanishing Ecosystem) s’intéresse aux machines médiatiques, aux stratégies économiques ou industrielles, ainsi qu’aux usages, en tant qu’ils deviennent matière de création artistique à part entière.

Quelle frontière entre le hardware, le software et le wetware ? Comment une archéologie du bug et la construction de machines dysfonctionnelles ou dénuées d’utilité rendent-elles compte des questions d’émergence et obsolescence, du rapport entre analogique et numérique, entre nouveaux médias et médias vintages ?

Le projet propose une série d’expérimentations sur le bug, le glitch et autres anfractuosités temporelles de l’écosystème médiatique, sur les interfaces cerveau/machine, et, plus généralement, sur la réactivation de médias anciens pour mesurer leurs effets à l’aune des nouveaux.

D.A.V.E. est sous la direction de Christophe Bruno.
Avec la participation des étudiants de l’ESAAvignon  : Julien Baylac, Frédéric Boutié, Maelle Caro, Mathilde Chassagneux, Juliette Dirat, Philomene Dupleix, Laura Garrassin, Sylvain Goutailler, Mona Forest, Chloé Tuboeuf.
Consultant technique : Stéphane Bizet

Les projets en cours :

The Physical Impossibility of Bugs in the Mind of Someone Singing
Christophe Bruno, Frédéric Boutié, Mathilde Chassagneux, Juliette Dirat, Laura Garrassin, Sylvain Goutailler

Claude Shannon’s Useless Machine, version formica vintage
Christophe Bruno, Lionel Broye, Maelle Caro, Philomene Dupleix, Mona Forest, Marvin Minsky, Claude Shannon, Chloé Tuboeuf
Consultant technique : Stéphane Bizet, Frédéric Lepeltier

DAVE vs. HAL
Christophe Bruno, Lionel Broye, Maelle Caro, Philomene Dupleix, Mona Forest, Chloé Tuboeuf
Développement Arduino/Processing et composants électroniques : Stéphane Bizet

Souvenir écran
Julien Baylac
Développement Arduino/Processing : Stéphane Bizet, Julien Baylac

LOL-MED
Collaboration entre Christophe Bruno et Lucille Calmel
Avec des étudiants de 1ère année de l’ESAA.

[H.A.L.8999] – Une salle de stockage pour les œuvres tangibles et intangibles

Pour recevoir correctement les œuvres et adapter une salle de stockage à des formats d’œuvres variés, nous avons fait plusieurs choix.

Tout d’abord nous avons équipé la salle de matériel de surveillance et de sécurité.

Une alarme volumétrique et de contact est installée à l’entrée de la salle, qui se trouve elle-même dans l’enceinte protégée de l’école.

20140325_155813

Parallèlement à ce dispositif, une caméra de surveillance sur IP a été fixée afin d’enregistrer les mouvements et les sons provenant de la salle en dehors des heures d’ouverture.

20140325_155804

Enfin, des armoires ont été installées pour recevoir des boîtes archives qui servent à stocker toute la documentation papier produite par les étudiants et les enseignants, ainsi que les sources tangibles des œuvres.

20140325_160437

Les sources numériques des œuvres (codes et fichiers divers) sont stockées sur un disque RAID, fixé au mur, et reliées à un portable équipé de GNU LINUX Ubuntu.

Les sauvegardes des fichiers sont doublées sur une clef USB.

20140325_160448

[H.A.L.8999] – Outils de gestion de collection

Le projet H.A.L. 8999 est l’un des projets composant le programme PAMAL. Il explore la question de la conservation des oeuvres d’arts numériques et médiatiques à l’aune des théories de l’archéologie des média.

Le présent billet présente les outils utilisés pour gérer la collection des pièces qui seront étudiées dans le cadre du projet.

///////

À l’issue d’une première phase de “fouille” durant laquelle nous avons lancé une centaine d’invitations à participer au projet, une cinquantaine d’artistes nous ont répondu par l’affirmative.

Pour mener à bien cette recherche nous nous sommes dotés de plusieurs outils. Ces outils sont pour la plupart des logiciels libres, choisis en fonction de leur efficacité, de l’importance de la communauté de développeurs et de la durabilité des techniques employées (PHP, HTML, SQL, etc).

La collection temporaire HAL est gérée via le logiciel CollectiveAccess, logiciel libre de gestion de collection. Cette base est installée en local et accessible partout dans l’école supérieure d’art d’Avignon, elle sera ensuite portée sur le Web.

Capture d’écran 2014-03-25 à 15.36.06

 

Une autre base de données, intitulée DahliaPad, gère quant à elle la régie et les constats d’état des œuvres étudiées. Il s’agit d’une base de données créée avec FileMaker Pro et distribuée avec FileMaker serveur. La particularité de cette base de données réside dans sa conception, entièrement modelée pour être travaillée sur tablette, en mobilité, via un réseau de type WIFI. Une mallette fonctionnant en totale autonomie (serveur de fichiers, réseau wifi et sauvegarde) est aussi en cours de développement.

Capture d’écran 2014-03-25 à 15.50.35

 

 

 

PAMAL

Avec ses enseignants et ses étudiants en conservation-restauration et en création-instauration (pôle Arts médiatiques et numériques), le programme PAMAL de l’école supérieure d’art d’Avignon interroge la préservation et la réactivation des oeuvres d’art médiatiques réalisées avec des machines aujourd’hui disparues. L’autre volet de ce programme consiste à inventer, produire, créer en faisant des machines médiatiques, des stratégies économiques ou industrielles ainsi que des usages, une matière de création artistique à part entière. Il vise à réactiver des médias anciens – la création artistique permettant alors de mesurer les effets des anciens médias à l’aune des nouveaux !